Alternatives

Le blog de ma fan-fiction basée sur le manga original de Kurumada: Saint Seiya.

18 novembre 2010

après presque deux mois d'absence....me revoilà

Bonjour à toutes et à tous,
Après deux longs mois assez chaotiques qui ont vu quelques bouleversements dans ma vie, je reviens de nouveau.
Au menu du jour pas de point de détail du précédent chapitre mais une illustration de Lyn.
Pour ceux qui espéraient que ces quelques semaines d'absences auraient été mises à profit pour prendre des cours de dessin intensif: et bien c'est raté!!!!

Aujourd'hui je mets également en ligne le chapitre 15 et espère qu'il vous plaira. Pour les commentaires ne vous gênez surtout pas, je suis comme tous les auteurs en ce moment: je meurs de faim....

lyn_nb_

Posté par murza à 11:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 septembre 2010

En attendant le nouveau chapitre...code Geass??

Un dessin hors de propos, totalement mais j'aime aussi d'autres manga (femme infidèle que je suis!)

Un petit dessin de Suzaku,l'un des personnage de Code Geass...

suzaku

Posté par murza à 13:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 septembre 2010

point de détail chapitre 13

Bonjour,

Pour ce chapitre 13, j’ai choisi de revenir sur deux personnages dont je n’avais jamais parlé jusqu’à présent : Dokko et Shion.

Si j’ai utilisé le flash back pour venir présenter la vision que j’avais d’eux ce n’est pas par hasard. Cela m’a surtout permis de présenter un autre aspect du sanctuaire et de revenir sur Elnath (personnage sortant tout droit de mon imagination et que j’affectionne particulièrement).

Le sanctuaire qu’ont connu ces personnages dans leurs « jeunesses » est différent de celui que l’on connaît à l’heure actuelle. Au milieu des luttes l’on y sent une liberté qui n’existe plus au moment où se déroule l’action.

Cette vision passée nous plonge tout droit au cœur d’une sombre bataille menée de front contre un ennemi mystérieux dont l’on se sait finalement pas grand-chose, mais qui demeure le seul élément vraiment commun avec le sanctuaire actuel.

Ce flash-back m’a également servi à présenter brièvement d’autres personnes : les anciens chevaliers d’or, qui laisseront un jour leurs places à nos héros actuels. Leurs présences ici n’est qu’anecdotique mais me permet de tracer une continuité entre les générations, point qui a longtemps fait débat sur de nombreux forums…

Revenons un peu sur les personnages de Shion et Dokko.

Bref, Dokko a, dans mon histoire, 59 ans et un passé. Mais à travers

la Balance

, je voulais également parler de Shion même si j’en fais peu mention. C’est d’ailleurs sur lui que j’aimerai revenir.

Ce qui c’est passé à Jamir est l’élément qui changera profondément cet homme, et qui l’amènera des années plus tard à sa propre mort. Je ne peux évidement rien dire là-dessus à présent. Il va vous falloir lire encore pas mal de pages avant d’en arriver là.

Mais l’on devine à travers les quelques lignes qui tracent le récit de ces deux hommes que les épreuves de la vie ont forgées leurs caractères réciproques.

Je ferai de Shion un homme renfermé et amer, peut-être loin des clichés que l’on lui porte habituellement et surtout loin du personnage original. Il pourrait paraître OOC (Out of character), je veux bien le concevoir.

En ce qui concerne Dokko, son expérience personnelle lui apprendra également la modération.

L’on découvre, dans mon récit, un homme d’une trentaine d’année, marié et père d’une petite fille. L’on sent l’amour véritable qu’il porte à sa famille et à son pays. Mais Dokko est attaché à un mode de vie qui ne correspond pas à celui de son épouse. Pour ne pas avoir su écouter, voir et/ou avoir fait de concession il perdra tout.

Sans haine, l’histoire simple d’individus qui ont cessé de regarder dans la même direction.

Je voulais des personnages pas tout à fait blancs, pas tout à fait noirs, pour les rendre plus humains justement.

Bon maintenant rendez-vous pour le chapitre 14

Posté par murza à 16:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 septembre 2010

Redemption de Niacy

Si j'ai un peu délaissé l'écriture en ce moment, je persiste avec mes crayons...bon, j'ai l'impression de progresser en me basant sur mon echelle personnelle évidement.

En attendant le prochain chapitre de ma fic, voici une illustration réalisée pour Niacy, que j'embrasse très fort.

milo_tombe_blog

Posté par murza à 10:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 septembre 2010

Clin d'oeil à New Gaïa

Un petit clin d'oeil, voici Aphrodite et "Piafoune"....

aphro_piafoune

Posté par murza à 11:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 septembre 2010

en attendant le point de détail du chapitre 13

Il ya un moment que j'ai fais ce dessin dont je ne susi pas du tout satisfaite, mais si je gomme encore une fois, je risque de faire un trou dans le papier...et puis comme ces illustrations n'ont pas d'autres but que de me faire plaisir malgrès leurs imperfections, c'est pas grave.

Aiolia et Marine (oui parce que ce n'est pas évident au premier coup d'oeil) que je voudrais dédicacer à Léonie, parce que ça me fais plaisir.

aiolia_marine

Posté par murza à 16:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 août 2010

Points de détails chapitre 12 :

Bon, comme toujours, j’aimerai revenir sur quelques points de détails avec vous.

Si j’ouvre ce chapitre sur une confrontation entre Mü et Kanon  c’est avant tout pour nous rappeler que tout n’est pas pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

Rappelons, que Mü et Athénaïs sont plus vieux que dans l’œuvre originale et ont 23 ans tandis que Kanon est âgé de 28 ans.

Enfants ils ont vécu ensemble au sanctuaire. C’était durant une période de paix apparente, le temps de l’innocence.

Avec un peu de recul je crois que j’aurai du rappeler cette donnée fondamentale dès le début du chapitre.

Bref toujours est-il que ces trois là ne sont pas des étrangers mais que la vie les a séparé. Athénaïs qui a été contrainte de fuir après que le frère de Kanon ait assassiné le maître de Mü…

Les tensions et les ressentis de chacun ne ressortent pas, du moins en apparence. Ce sont des guerriers et des hommes mûrs. Ils ont été élevés au milieu des stratégies militaires et possèdent suffisamment de bon sens pour savoir se taire et s’allier dans le but de vaincre.

La scène à laquelle assiste Athénaïs traduit également beaucoup de choses. L’on y découvre un chevalier du Bélier bien formé au jeu du pouvoir et à l’art de la guerre. Tandis que Kanon reproche justement sa froideur au premier gardien devant la mort d’un « innocent ». Innocent, engagé dans la garde armée du Sanctuaire. Des réactions qui pourraient paraître « inversées » mais qui sont voulues de ma part. Mes chevaliers sont des chevaliers : nés pour tuer si cela est nécessaire. Toutefois ils ne sont pas non plus exempts de sentiments. Ils restent des hommes.

Dans ce chapitre l’on y découvre également une Athénaïs esseulée mais forte. Loin du cliché de la wonder woman qui sauve le monde d’un coup de cosmos, ou de la cruche qui se fait constamment enlever, elle s’apparente plus à une working girl des temps modernes. Elle fait des erreurs, mais sait remonter sur selle. Je l’ai voulue profondément humaine, donc faillible et imparfaite.

L’autre point de détail sur lequel j’aurai aimé revenir c’est la présentation de la cellule japonaise.

A près quelques péripéties et prises de bec que l’on devine aisément, le duo des enfers vient enfin d’arriver à destination. Ils ont fuit sans trop savoir où aller et surtout que faire. Ils ont agit par instinct de survie sans véritablement s’être projeté dans l’avenir même immédiat.

Durant cette partie l’on fait la connaissance de Justin et à travers lui quelques énigmes sont révélées.

Justin, personnage sorti tout droit de mon imagination, travaillait pour le sanctuaire Grec, et devait chercher des traces de l’héritière. Justin n’est pas un chevalier, ni même un apprentis ou quoique ce soit d’autre. Le Sanctuaire est une organisation puissante dont le fonctionnement ne repose pas sur quelques hommes en armures, mais bel et bien sur un réel agencement humain. Des hommes et des femmes, acquis à la cause, travaillent ainsi en silence aux quatre coins de la planète. L’empreinte sectaire y est dominante.

Lors de ses recherches, Justin trouve l’héritière et démasque ainsi la cellule japonaise demeurée invisible jusque là. C’est en observant cette cellule qu’il décide brusquement de changer de camps et de rejoindre le japon après avoir simulé sa propre mort…

Ce nouvel allié est un atout majeur pour les japonais qui en apprennent un peu plus sur les agissements de « l’ennemi ».

J’aimerai revenir sur la création et l’organisation et le fonctionnement de cette cellule, de ce sanctuaire dans le sanctuaire.

Lorsque Tatsumi, alors chevalier d’argent « enlève » l’héritière car il pressent qu’elle court un grave danger, il ira se réfugier au japon. Quelques uns de ses frères d’armes, ainsi que d’autres sympathisants le suivront dans ce retrait stratégique.

Dès lors il fondera, avec l’aide d’un autre personnage que je présenterai biennnnn plus tard, le vieux Kido, cette cellule pas si dormante que ça.

Comme le souligne si justement Shaina, ils ont eu la patience d’attendre treize ans avant de passer à l’action. Ces années ont été largement mises à profit pour s’infiltrer, d’une part au Sanctuaire mais pour créer d’autres cellules ailleurs, dont celle située aux Etats-Unis.

La cellule japonaise est active et c’est elle qui a recueillis nos jeunes héros pour ensuite les envoyer comme apprentis au sein même du camp ennemi, prenant ainsi un risque, mais introduisant par là, judicieusement le vers dans le fruit.

Les choses ne semblent donc pas toujours être ce qu’elles sont et les notions de « bien et de mal » risquent de ce trouver de plus en plus écornées au fil du récit.

Posté par murza à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 août 2010

haaaa les vacances...

Alors je pourrai vous faire croire que je suis en vacance et que c'est pour cette raison que je mets tant de temps à poster et à publier...et bien non, pas du tout.

J'ai juste attrapé une flemingite aigüe et un manque cruel d'envie et d'inspiration.

Mais bon, si tout va bien d'ici demain je devrai avoir posté un "point de détail".

En attendant une nouvelle image (qui n'est pas de moi) c'est glissée dans le blog, a vous de la trouver!

Posté par murza à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 août 2010

En attendant mon douzième chapitre

Malgré un manque cruel de temps je n’ai pas abandonné ma fiction, loin de là.

Pour vous faire patienter, voici un petit portrait d’Aldébaran, tel que je l’imagine.

Je vous dis à très bientôt pour mon douzième chapitre.

ald_baran_portrait_fond

Posté par murza à 14:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2010

New Gaïa illustre aussi ma fic!

C'est avec beaucoup d'émotion que je rédige aujourd'hui ce billet. J'aurai pu le faire depuis bien longtemps mais je crois que c'est un acte purement égoïste qui m'a fait reculer chaque jour l'échéance.

En effet, j'ai reçu de la part de New Gaïa, ma super Bêta lectrice que je ne présente plus, ce magnifique fanart qui vient parfaitement illustrer une scène de mon histoire.

Déjà qu'elle est régulièrement mise à contribution pour venir mettre un peu d'ordre dans toutes ces phrases truffées de fautes, mais en plus elle a pris du temps pour venir mettre en couleur quelques unes de me lignes...et franchement ça me fait bizarre.

Alors, ce n'est même plus de la fierté, arrivée à ce stade.

Je vous laisse donc découvrir ce dessin RIEN QU'A MOI.... uniquement parce que je vous aime bien hein?

Bon aussi parce que les coups de crayons de New Gaïa en valent la peine.

Voilà un très court extrait.

Le lendemain, tout en cheminant Marine était plongée dans des pensées bien loin de l'entraînement de son disciple. Milo serait donc invisible pendant quelques jours. Il ne risquait donc pas de débarquer à l'improviste comme il le faisait si souvent. Cette idée fit rougir la jeune femme jusqu'à la racine des cheveux. Elle n'arrêtait pas de penser aux évènements de la veille au soir, et surtout à cette phrase que son amoureux avait prononcé. LA phrase. C'est sur cette réflexion qu'elle arriva enfin chez Shaina. L'italienne était occupée avec Cassios, son disciple. Un entraînement physiquement plus dur que celui qu'elle faisait subir à Seiya son propre élève. Mais au vu de la carrure du préadolescent cela allait de soi. Il fallait développer le potentiel de chacun. Cassios ferait probablement un excellent chevalier, s'il perdait le trop plein d'assurance qu'il avait en lui.

Mairne_et_Shina_pour_Murza- Ciao bella, lui lançât le saint d'argent

- Ciao ! répliqua Marine avec un parfait accent.

- Alora ? come stai ?

- Bene, e tu ?

- Molto bene, grazie, je suis contente de voir que mes leçons d'italien portent leurs fruits

- Avec un professeur aussi intransigeant que toi je ne vois pas comment il pourrait en être autrement.

- Ne me flatte pas ça ne marche pas avec moi, ricana-t-elle

- Alors, comment se passe l'entraînement ?

- Comme tu peux le constater il y a encore pas mal de travail à accomplir avant de sortir quelque chose de celui-ci. Bon c'est toujours ok pour demain ?

- Oui, enfin, je voulais te demander un service

- Ti ascolto (je t'écoute)

- Je sais qu'on devait partir tous les quatre pour cet entraînement spécial, mais ça te dérangerais si je ne venais pas ? demanda telle presque timidement.

- Ça ne me dérangerait pas mais je vais m'ennuyer toute seule avec les deux sales gosses. Et puis Seiya est ton disciple. Tu me le confierais totalement ? Tu sais, si tu peux pas, on peut remettre à un autre jour, rien ne presse ma belle.

- Non, c'est pas ça, dit-elle subitement gênée et tortillant une mèche de ses cheveux au bout de ses doigts.

- Arrête de tourner autour du pot et crache le morceau.

Marine fixa Shaina sans émettre un seul son. Comment avouer à la jeune fille une situation qu'elle avait elle-même du mal à envisager totalement. Devant le silence de son interlocutrice, l'italienne ne mit que quelques secondes pour percer le mystère.

- Oh mon dieu ! laisse-moi deviner, dit-elle subitement en entraînant un peu à l'écart la japonaise devenue cramoisie. Ne me dis pas. Ne me dis rien. C'est pas la peine de parler. Je sais tout. Toi, tu veux te débarrasser du parasite pour faire entrer le lion dans ta caverne.

- Shaaiiinaaa….s'offusqua t'elle devant ces paroles.

- Ho ! prends pas ton air de sainte nitouche, depuis le temps que vous fricotez, fallait bien que ça arrive un jour ou l'autre de toute façon, lui asséna Shaina en levant un doigt réprobateur.

- C'est pas ce que tu crois, tenta-t-elle sans convaincre personne.

- Hum ! c'est ça.

- Ho merde, lâcha-t-elle en se cachant le visage dans ses mains. Tu crois… tu crois que je ne devrais pas ?

- Je crois que tu devrais au contraire, depuis le temps ça tiens même du miracle qu'il ne se soit encore rien produit, franchement vous êtes désespérant tous les deux.

Shaina invita son amie à s'asseoir près d'elle, dans l'encadrement de la porte.

Posté par murza à 14:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]